L’essentiel de notre travail…

Voici notre vision, notre démarche… si vous avez des questions, surtout n’hésitez pas à les poser !

Mastering

Le mastering, que l’on devrait plutôt nommer « pre-mastering », est la dernière étape après le mixage où l’on travaille sur le mix final.

Le but est de travailler le morceau comme un diamant ! Faire ressortir toutes les belles facettes… gagner en dimension… booster le son (suivant les envies)… augmenter les contrastes… donner un style « vintage » analogique… redonner de la dynamique… de façon à ce que le morceau puisse ressortir de la meilleur manière sur tous les types de supports (Sono, hifi, voiture, dock-ipod, tv, écouteurs à 3cents…)

Le mastering est souvent négligé par beaucoup d’artistes, alors que c’est clairement l’étape de production d’un album la plus délicate et nécessitant le plus de précaution. Il s’agit en fait d’un deuxième avis qui n’est pas à prendre à la légère . L’ingé-son (qui mix) a sa vision ! … et aussi parfaite que soit l’acoustique de son studio, l’objectivité nous fait tous défaut après plusieurs jours de travail… L’ingénieur Mastering fera ces corrections essentielles et permettra à la chanson d’aller encore plus loin dans la perfection !

Selon  Bob Catz , un bon  Mastering nécessite 3 choses :

   – Une pièce d’une acoustique irréprochable

   – De bonnes enceintes de monitoring

   – De bonnes oreilles !

Le choix de ce qu’on utilise pour le reste (compresseur, EQ, limiter, Tape, Tube, … etc) n’a que peu/pas d’importance … Aujourd’hui, absolument tout est réalisable et bien que les moyens/techniques sont illimités … seul le résultat compte !

Au Cockpit il s’agit d’un mastering hybride analogique et Digital (càd. « BEST OF BOTH WORLDS »)… Les légendes et mythes continuent à véhiculer une idée comme quoi l’analogique amènerait un son plus « chaud », plus « ouvert », plus « profond » avec une meilleur musicalité… Laissez moi juste vous dire que les dinosaures existent toujours et en voila la preuve !!

Aujourdhui les émulations analogiques (si c’est ça qui vous tente…), les plugins au son « vintage » en quelque sorte, sont d’une qualité telle que même des ingénieurs du son ne peuvent plus voir la différence entre la version Hardware et le plugin. Il suffit de se rendre sur  www.gearslutz.com et de voir les résultats des comparaisons « hardware » vs « software » … Speechless …

Comme dirait quelqu’un : « Ce n’est pas CE que tu utilise, mais COMMENT tu l’utilise » !


Stem Mastering

Le mastering par stems est un peu différent… il se fait à partir de 4 ou 5 pistes séparées par thème (les « stems »). Chaque stem est stéréo et regroupe souvent plusieurs pistes d’instruments. Il va permettre à l’ingénieur du son d’avoir plus de liberté et de pouvoir faire de petites corrections précises sur telle ou telle « stem ».

L’intérêt est de regrouper vos pistes par « thème », tels que les voix, les éléments percussifs, la (ou les) basses, etc.

 

Pourquoi le Stem Mastering ?

En Mastering stéréo classique, l’ingénieur du son doit souvent faire des compromis entre la correction des défauts d’un élément du mix et les répercussions que cela va avoir sur le reste du morceau . Grace à la séparation des éléments offerte par les stems, la correction est ciblée et n’entraîne aucune modification sur le reste. Le « Stem Mastering » est souvent recommandé pour les personnes ayant un home studio.

Attention toutefois à ne pas confondre avec le mixage ! 

Dans le mixage, on utilise de nombreux traitements « artistiques » (par exemple la réverbération ) , de l’automation, etc. Ici, aucune priorité n’est donnée à un changement du mix, seul les corrections tonales, fréquentielles et dynamique sont appliqués (le but est bien le même que le mastering stéréo classique). Il ne s’agit donc pas d’orientation artistique mais bien de correction plus efficace de tous les petits défauts que l’on pourrait trouver dans le mix.

Comment préparer les stems ?

Vous devez tout d’abord déterminer ce que vont comporter vos stems, et combien en faire. Il faut essayer de regrouper les stems par leur utilité (et leur fréquence) dans la chanson. Concernant leur nombre, en général 4 à 6 stems sont amplement suffisants.

En général, on peut considérer 5 stems : 

  – stem  » percussif« , contenant la batterie et tous les éléments percussifs

  – stem  » basse« , contenant la ou les basses

  – stem  » voix« , contenant toutes les voix

  – stem  » instrus« , contenant les guitares, claviers, ….

 – stem «  autre« , qui contient le reste !

Il peut arriver qu’un instrument très présent, et très mis en avant (comme un synthé particulier, ou une trompette qui répond à la voix, etc.) puisse bénéficier d’avoir sa propre stem. C’est vraiment à vous d’en décider, vous connaissez les éléments artistiques les plus importants de votre morceau.

Conclusion

Le mastering par stems est très efficace, pour un prix en général un peu supérieur à du mastering classique, et est particulièrement bien adapté aux projets réalisés en home-studio, qui souvent peuvent rencontrer quelques problèmes de mixages liés à l’acoustique de la pièce.

Mixage

Le mixage audio, appelé « mix », consiste à faire des choix artistiques. Par exemple: équilibrer les fréquences et volumes des pistes, (re)créer une spatialisation (ex: pan/reverb/delay) , compresser (ou non) et ainsi amener le morceaux dans une ambiance qui lui rende grâce. Tout ça pour aboutir à quelque chose qui nous pousse à crier haut et fort: « ROCK’N’ROLL » !! … ou autre chose…

Mais le but du mixage est surtout de permettre d’entendre et de comprendre tout ce qui se passe dans un enregistrement. Il ne faudrait pas que le violoniste se demande ou est passé son Sol dièse alors que les guitares rugissent à tout va !

En fait tout dépend du morceau, il n’y a pas de recettes miracle ! Un bon enregistrement aidera à un bon Mixage qui aidera à un bon Mastering… et avec un peu de magie on peut imaginer se rapprocher du GRAAL musical !

Je lis sur Wikipedia: « La dimension artistique concerne l’interprétation de l’œuvre tel que l’entendent ses auteurs, la spatialisation, la sélection des fréquences utilisées pour placer chaque instrument dans le spectre audio, les réverbérations utilisées, les délais, les compressions, et d’autres………. » bla bla bla…

La seul chose qui importe ce sont les poils qui se hérissent sur nos bras !


Edition

L’édition est le travail fourni pour optimiser chaque source enregistrée. Toutes les sources ne nécessitent pas un tel traitement, mais il y a des points clés:

On peut, par exemple, remettre en place une batterie qui aurait des problèmes de rythme, ajuster un solo de guitare ou encore « tuner » une voix qui aurait quelques petits problèmes de justesse…

L’édition est très importante de nos jours car l’oreille de l’auditeur est de plus en plus aiguisée et ne tolère plus aucune « fausse note ».

Remarque:

« Même les plus grands artistes éditent leurs prises ! »



Mastered for iTunes


«Mastered for iTunes» d’Apple devient désormais «Apple Digital Masters»

Le 7 août 2019, Apple a renommé Mastered pour iTunes (MFiT) en «Apple Digital Masters», mais le changement n’est que de nom. Les informations MFiT ci-dessous s’appliquent toujours à la norme Apple Digital Masters.


QUEL EST LE FORMAT «MASTERED FOR ITUNES» D’APPLE ?

Mastered for iTunes (MFiT) est à la fois un processus de mastering et un format de distribution.

Ce format premium permet aux ingénieurs de mixage et de mastering de publier de la musique avec une plus grande fidélité (distorsion et bruit inférieurs).

Le processus Mastered for iTunes (MFiT) garantit que les artistes et les consommateurs bénéficient au maximum de ce format de diffusion.


SI VOUS ÊTES UN PRODUCTEUR OU ÉDITEUR DE MUSIQUE

Si vous produisez et soumettez des chansons à iTunes, alors «Mastered for iTunes» est une étape importante pour la musique en ligne. Avant d’entrer dans les détails, la chose n ° 1 à retenir est qu’en choisissant de faire masteriser votre musique par un ingénieur Mastering certifié MFiT , vous choisissez de travailler avec un ingénieur qui prend en charge et suit les pratiques de mastering recommandées par Apple. C’est un gros enjeu au niveau de la guerre des loudness qui sévit depuis les années 2000 et l’arrivée du digital. Apple aide plus ou moins l’industrie à évoluer vers un mieux.

Mastered pour iTunes est-il toujours pertinent maintenant qu’il y a Apple Music?

Oui. Le même processus s’applique au service « Apple Music » d’Apple. En fait, même si le processus est orienté vers le format AAC utilisé par iTunes, tout service de streaming qui utilise toute forme d’encodage avec perte bénéficiera du processus Mastered for iTunes car le processus consiste en grande partie à optimiser l’audio pour un format avec ou sans perte.

Comment publier votre musique au format « Mastered for iTunes »

Un nombre relativement limité de plateformes de distribution digitales approuvées par iTunes (comme CDbaby) peuvent soumettre des chansons qui répondent aux exigences « Mastered for iTunes » (MFiT).

Ces distributeurs gérent la soumission des Masters labelisé « MFiT » séparément des soumissions à leurs autres partenaires de contenu. Vous payez pour soumettre votre album deux fois, en deux versions distinctes:

– une version « régulière » pour tous les partenaires sauf iTunes, utilisant un fichier 16 bits standard

– une version «iTunes» utilisant un fichier 24 bits créé selon la spécification MFiT. Les versions sont complètement séparées – elles auraient même leurs propres codes-barres séparés pour le suivi des ventes.

Les plateformes de distribution digitales peuvent envoyer vos masters vers iTunes, mais ils ne peuvent garantir que votre version sera qualifiée de « Mastered for iTunes » seulement si votre travail a été maîtrisé par un ingénieur Mastering certifié MFiT. Lorsque vous soumettez votre master pour la version MFiT, vous devez également envoyer à l’agrégateur les informations suivantes avec votre version:

– Nom du studio de mastering approuvé où votre album a été masterisé pour iTunes

– Nom de votre ingénieur mastering MFiT

– L’adresse email de votre ingénieur mastering


COMMENT SAVOIR QUI EST CERTIFIE MFiT? EXISTE-T-IL UNE LISTE DISPONIBLE?

Apple conserve une liste centralisée des ingénieurs de mastering approuvés par MFiT, mais elle n’est partagée qu’avec les maisons de disques. Gardant cela à l’esprit, il faudra rechercher un ingénieur qui annonce qu’il pratique le mastering MFiT, ou demander à l’ingénieur mastering avec lequel vous choisissez de travailler s’il est approuvé MFiT)

Emmanuel Boels est il certifié ingénieur mastering MFiT?

Oui. Je suis sur la liste d’Apple des ingénieurs de mastering MFiT approuvés, ce qui signifie que si vous choisissez de me confier la maîtrise de votre projet, je suivrai les directives publiées par Apple qui vous assure que :

A) votre version sera étiquetée comme  » Mastered For iTunes « et

B) plus important encore, que les fichiers compressés AAC qui sont vendus via iTunes sonneront aussi près que possible des masters 24 bits originaux.

Préparer votre Mix

Exportation de fichiers – Vérifiez vos paramètres avec précaution

Vous vous demandez comment fournir l’audio pour le mastering, alors voici un rapide aperçu sur la façon de préparer votre mix / pré-mastering:

– Format de fichier

WAV (WAVE) ou AIF (AIFF) sont préférés, soit en split-mono soit en stéréo entrelacés (les 2 conviennent).

– Fréquence d’échantillonnage et résolution

Utiliser la fréquence d’échantillonnage de votre session d’origine si vous mixez « in the box » (par ordinateur… ) ; il n’y a rien à gagner à ré-échantillonner jusqu’à 96kHz si vous avez enregistré à un taux inférieur. Par contre la résolution est préférée à 24 bits.

– Normalisation.

Il n’y a pas de raison de normaliser , vous pourriez compromettre les niveaux relatifs de chaque pistes.

– Niveau

Il n’est pas vraiment conseillé d’utiliser des plug-ins sur la sortie juste pour rendre votre mix plus fort. Vous pouvez, de manière générale, utiliser un limiteur pour voir comment ca sonne, mais il est preferable de nous fournir un mix plutôt qu’un mix poussé trop fort. Cela nous donnera plus de travaille, et fera toute la différence. Toutefois, si vous utilisez une compression sur votre 2bus pour augmenter le « feeling » de la piste, il s’agit bien d’une partie intégrante du mix, vous pouvez donc la laisser.

Si vous le voulez, vous pouvez nous fournir différentes versions avec et sans les effets sur le 2bus, et nous choisirons volontiers la meilleur version a vos cotés, mais attention juste à ne pas tomber dans l’extreme !

 

Ne pas hésiter à nous contacter pour toute question !