Le mastering, que l’on devrait plutôt nommer « pre-mastering », est la dernière étape après le mixage où l’on travaille sur le mix final.

Le but est de travailler le morceau comme un diamant ! Faire ressortir toutes les belles facettes… gagner en dimension… booster le son (suivant les envies)… augmenter les contrastes… donner un style « vintage » analogique… redonner de la dynamique… de façon à ce que le morceau puisse ressortir de la meilleur manière sur tous les types de supports (Sono, hifi, voiture, dock-ipod, tv, écouteurs à 3cents…)

Le mastering est souvent négligé par beaucoup d’artistes, alors que c’est clairement l’étape de production d’un album la plus délicate et nécessitant le plus de précaution.  Il s’agit en fait d’un deuxième avis qui n’est pas à prendre à la légère . L’ingé-son (qui mix) a sa vision ! … et aussi parfaite que soit l’acoustique de son studio, l’objectivité nous fait tous défaut après plusieurs jours de travail… L’ingénieur Mastering fera ces corrections essentielles et permettra à la chanson d’aller encore plus loin dans la perfection !

Selon Bob Catz , un bon Mastering nécessite 3 choses :

  • Une pièce d’une acoustique irréprochable
  • De bonnes enceintes de monitoring
  • De bonnes oreilles !

Le choix de ce qu’on utilise pour le reste (compresseur, EQ, limiter, Tape, Tube, … etc) n’a que peu/pas d’importance … Aujourd’hui, absolument tout est réalisable et bien que les moyens/techniques sont illimités … seul le résultat compte !

Au Cockpit il s’agit d’un mastering hybride analogique et Digital (càd. « BEST OF BOTH WORLDS »)